Vitre de cheminée cassée : se faire rembourser par l'assurance

Vitre de cheminée cassée : se faire rembourser par l'assurance

La réparation des inserts de cheminé peut être très onéreuse lorsqu'ils sont endommagés. À cet effet, vous pouvez tout simplement faire jouer votre assurance habitation. Ce qui ne peut pas être possible dans certains cas d'incendie dû à une cheminée.

Casse insert cheminée : la couverture d'une assurance habitation

En général, la garantie bris de glace d'une assurance habitation prend en charge les vitres des portes et des fenêtres. Si vous avez un insert de cheminée ou une véranda, ou des panneaux solaires, vous pouvez les couvrir par le biais d'une extension de garantie vue qu'ils constituent des équipements spécifiques. Si vous avez d'autres biens vitrés à assurer, il existe des formules très couvrantes qui assurent les mobiliers d'intérieur : miroirs de salles de bains, vitre d'intérieur, etc.

Les lustres en cristal et les miroirs anciens sont toutefois exclus, quelle que soit la formule. Pour les assurer, vous avez la possibilité de souscrire une garantie objets de valeur, une autre extension de l'assurance multirisque habitation. Les options action se révèlent indispensables dès lors que vous possédez des plaques vitrocéramiques, un téléviseur ou un aquarium.

Dégât de feu de cheminée : comment garantir ?

Les incendies provoqués par un feu de cheminée peuvent être couverts par votre assurance habitation, à une condition : si le conduit de fumée est parfaitement entretenu. En effet, le défaut d'entretien de cheminée est à l'origine des incendies, intoxications au monoxyde de carbone et des décès recensés chaque année en France. Les assurances ne paient pas ces dommages. Pour faire jouer votre assurance incendie d'habitation, le ramonage régulier des conduits de fumée est obligatoire : 2 fois par an en règle générale.

De plus, en cas d'incendie lié à une cheminée, l'assureur exigera un certificat de ramonage. Si vous n'êtes pas en mesure de présenter ce document, il pourra diminuer votre indemnisation, voire la refuser. Il peut aussi, et il a le droit, de réévaluer à la hausse votre prime d'assurance pour raison d'aggravation du risque garanti. Enfin, pénalement, vous pouvez payer une amende de troisième classe allant de 45 à 450 euros selon l'étendue du sinistre.

Importants à savoir concernant les cheminées

Dans de nombreux cas, vous pouvez disposer d'une cheminée, mais vous n'avez pas le droit de l'utiliser. C'est le cas avec les appartements. Que vous soyez bailleurs ou locataires, vous avez tout intérêt à vérifier ce détail dans votre règlement de copropriété, car c'est aussi souvent le cas.

À Paris et dans la région Île-de-France, la réglementation en matière de feu de cheminée en appartement a été récemment alourdie. En effet, l'utilisation d'un foyer ouvert est autorisée uniquement en tant que chauffage d'agrément et d'appoint, si la loi de la copropriété l'autorise bien sûr ! Les foyers fermés peuvent quant à eux servir de chauffage principal, uniquement lorsque le dispositif est conforme à la norme d'émission de cendres.

Dans toute la France, les propriétaires et locataires d'appartements individuels n'ont pas les mêmes contraintes et peuvent disposer librement de leur cheminée, sous réserve d'un bon entretien.

Nos articles

Quel impact sur son assurance pour un dégât de feu de cheminée ?

Puisque le dégât de feu de cheminé est couvert pas la garantie incendie de votre assurance habitation, vous êtes dans le droit de réclamer une...