Quel impact sur son assurance pour un dégât de feu de cheminée ?

Quel impact sur son assurance pour un dégât de feu de cheminée ?

Puisque le dégât de feu de cheminé est couvert pas la garantie incendie de votre assurance habitation, vous êtes dans le droit de réclamer une indemnisation si cela se produit. Attention toutefois aux exclusions !

Dégât de feu de cheminée : que couvre l'assurance habitation ?

Votre contrat multirisque habitation doit comprendre une garantie incendie. Celle-ci couvre les dommages causés par un feu de cheminée. Toutefois, pour que cette garantie joue dans ce cas précis, vous devez prouver que vous effectuez le ramonage régulier. À cet effet, votre assureur vous exigera sans doute un certificat de ramonage. Si vous êtes dans l'impossibilité de présenter cette attestation et si un feu de cheminée a été à l'origine de votre sinistre, votre indemnisation pourrait être réduite à néant, et recourir à une contre-expertise ne renversera pas la situation.

Notez que depuis le 1er janvier 2015, il n'est plus autorisé de faire des feux de cheminée à Paris et dans la région Île-de-France. Tout contrevenant à cette disposition sera sanctionné d'une amende pouvant atteindre 450 €, accompagnée d'une déchéance d'indemnisation en assurance.

Comment se faire indemniser après un sinistre du feu ?

Après un sinistre du feu, quelle qu'en soit l'origine, l'assuré est tenu de faire une déclaration à son assureur. Le moment même de l'accident, il devra alerter les sapeurs-pompiers, et quand le feu sera éteint, il doit se mettre en contact avec sa compagnie d'assurance.

Dans de telles circonstances, il est nécessaire d'inventorier et de valoriser les biens détériorés et réduits en cendre. Il est aussi essentiel de constituer un dossier de déclaration. Ce n'est qu'en réunissant ces documents que l'assuré peut déclencher le processus d'indemnisation :

  • Une description détaillée de l'évènement : l'origine du feu, les personnes impliquées, etc.
  • Une liste des biens sinistrés
  • Des justificatifs d'existence et de valeur : factures, résultat d'expertises, etc.
  • La lettre recommandée avec les coordonnés et le numéro d'assurance de la victime.

Mon insert de cheminée est cassé : est-ce couvert aussi ?

Si les dégâts du feu de cheminée sont pris en charge par la garantie incendie de l'assurance habitation, le bris d'insert de cheminée relève de la couverture de la garantie bris de glace. Toutefois, la plupart des cas, cela ne se fait pas d'une manière automatique. Certains assureurs classent les inserts de cheminée et les panneaux solaires parmi les objets spécifiques nécessitant une garantie à part entière.

En ce qui concerne l'assurance bris de glace d'une MRH, retenez qu'elle peut couvrir :

  • les vitres des portes, et des fenêtres
  • les velux constituant les éléments de fermeture d'un toit
  • les vitres d'une véranda

Sont souvent pris en charge dans les options :

  • les marquises de porte en verre,
  • les glaces sur les portes d'intérieures,
  • les vitres et miroirs des mobiliers intérieurs, particulièrement ceux fixés sur leur support : cloisons vitrées, cabines de douche, bibliothèque, etc.)
  • les aquariums,
  • les vitres des fours micro-ondes,
  • les plaques vitrocéramiques,
  • les panneaux solaires

Vous cherchez à en apprendre plus sur le domaine de l'assurance ? http://www.quelle-assurance.net/ ce site vous donnera plus d'informations !

Nos articles

Vitre de cheminée cassée : se faire rembourser par l'assurance

La réparation des inserts de cheminé peut être très onéreuse lorsqu'ils sont endommagés. À cet effet, vous pouvez tout simplement faire jouer...